Restaurant Le Mouton Noir
Juil10

Restaurant Le Mouton Noir

Restaurant Le Mouton Noir

Cela fait plusieurs années que nous passons devant le restaurant Le Mouton Noir en nous promettant bien d’y venir un jour.

Il y a 15 jours nous étions venus découvrir l’île aux Coudres et avions fait un arrêt au retour sur la terrasse du restaurant Le Mouton Noir. Cette semaine nous souhaitions découvrir la cuisine de ce réputé restaurant de Baie St Paul.

Le cadre est idyllique. la terrasse ombragée qui donne sur la rivière est vraiment un enchantement. Nous sommes arrivés à midi. Peu de clients encore. Beaucoup de personnel sur le plancher. Un accueil aimable dans des tenues décontractées.

Mais grosse déception !  Alors que je me régalais par avance de tous les mets vus sur le menu, lu sur le site web du restaurant, on nous propose une table d’hôte du midi, certes moins chère, mais beaucoup moins enthousiasmante. Je me suis permis d’en informer notre aimable serveuse, en lui disant qu’il nous faudrait donc revenir un soir …

Nous commençons notre repas par un pichet de sangria. Mò choisit une salade de tomates, la Chouette et moi optons pour la terrine.

La terrine est bonne et bien présentée, mais la salade de tomates parait quelconque en regard.

Pour suivre ce seront deux tartares de saumon et crevettes de matanes pour les filles et un burger boeuf/agneau pour moi. Bien que peu relevés, les tartares sont excellents, rafraîchissants. Frites maison et mayonnaise sont à la hauteur également. Mon burger n’est pas énorme, mais très savoureux.

Je voulais terminer mon repas par LE LÉGENDAIRE ET AUTHENTIQUE GÂTEAU AUX CAROTTES DU RESTAURANT LE MOUTON NOIR, pas de chance il n’y en avait plus … Mais la crème brûlée que j’ai prise en remplacement n’était pas mal.

Ah, une petite remarque les filles, quand les plats sortent de la cuisine, vérifiez que les cuisiniers les ont bien essuyés et pensez aussi à vérifier vos tasses de café . . .

 

Globalement je suis plutôt déçu. Sans doute parce que j’avais mis la barre assez haut en fantasmant un repas d’exception. D’ailleurs la plupart des commentaires que je lis sur FaceBook ou ailleurs sont dithyrambiques et je me sens mal de ne pas les rejoindre. Mais je pense qu’ils concernent pour la plupart des soupers.

Ce fut tout de même un bon repas, mais c’est clair, c’est pour tester la grande table d’hôte que je reviendrai au Mouton Noir.

 

LE MOUTON NOIR

43, rue SainteAnne – Baie Saint Paul – G3Z 1N9

Tél.  (418) 240-3030

 

 

 


 

 

 

 

 

En lire plus
Le Battuto – Restaurant Italien
Fév01

Le Battuto – Restaurant Italien

Le Battuto

Sans doute le dernier né des restaurants 2016, Le Battuto a ouvert ses portes le 29 décembre. Les nombreux avis dithyrambiques émis par ma parenté facebook , m’ont laissé à penser dans un premier temps, que c’est la réputation du jeune chef Guillaume St-Pierre qui avait d’une certaine façon séduit.

Il nous fallait donc bien vérifier, ma gourmandise, mes papilles et mon sang italien, le bien fondé de  cette belle réputation que se construit Le battuto.

Nous avions une alliée dans la place, en la personne d’Amélie, la serveuse qui s’est montrée particulièrement aux petits soins.  Bien sûr il est absolument conseillé de réserver sa place. Le fond de la salle permet de réunir un groupe d’une dizaine de personnes et pour les autres, il s’agit de petites tables de 2 et de places côte-à-côte au bar. Histoire de pouvoir faire une petite jasette aux cuisiniers.

Il faut être juste et expliquer que si Guillaume St-Pierre est connu par sa brillante participation à la deuxième saison de l’émission Les Chefs, il s’est entouré de deux associés pour bâtir Le Battuto. Je vous invite à lire deux excellents articles pour en savoir plus à ce sujet. Le premier dans le Soleil, écrit par Sophie Grenier-Héroux, le second sur Radio-Canada, écrit par Allison Van Rassel.

Après un Negroni bu peu de temps avant au Noctem, mon choix s’est porté sur un Spritz – j’adore – et sur un Americano pour Mô. La mortadelle maison que nous nous sommes partagée était une belle réussite. Amélie nous a apporté quelques tranches de focaccia, sachant que les Français aiment le pain  !

 

ANTIPASTI

La pieuvre braisée, croustillante et fondante à la fois, sur un lit de lentilles, de chair à saucisse et couverte d’un nuage d’endives à l’orange est un pur délice. Un goût de trop peu  mériterait qu’on en fasse un plat principal.

Le Vitello Tonnato, flanc de veau rôti aux herbes, accompagné d’une traditionnelle sauce crémeuse au thon, répond aux attentes, encore une excellente charcuterie maison – même si je trouve qu’elle pourrait être un peu plus épicée – mais là, j’ergote . . .

PASTA

Les Gnocchi à la châtaigne, servis avec du chou de savoie braisé, de la pancetta et du pecorino romano  était très savoureux et le mélange des différents éléments une très bonne idée. Mais ils n’ont pas emporté ma totale adhésion, peut-être parce qu’ils ont souffert de la comparaison  avec ceux que faisaient ma Grand-Mère, ou simplement parce que je leur ai préféré la plat de ravioli de Mô.  😉

Les ravioli de courge butternut servis avec un beurre blanc et du parmesan sont à tomber par terre. Fondant au possible, mais accompagnés d’une mirepoix de courge al dente , c’est une réussite totale. Nul doute que ce plat risque de perdurer, ou en tous cas d’être conjugué de nombreuses façons.

DOLCI

Arrivés à ce point de notre soirée, nous n’avions plus l’appétit nécessaire pour apprécier le tiramisu pour 2, la panna cotta au chocolat noir ou le gâteau de polenta . . .  Heureusement un sorbet du moment – que j’ai hésité longuement à arroser d’une dose de grappa – était proposé pour faire glisser ce magnifique repas.

A noter, c’est appréciable, on vous proposera – gratuitement – une eau filtrée, plate ou pétillante.

 

Vous l’avez compris, je rejoins la cohorte des nouveaux afficionados du Battuto. Nous avons hâte de revenir tester les autres plats de la carte et peut-être aussi de plus classique pâtes, à la carbonara  ( 😉 Paul Croteau ) ou à l’amatriciana ou encore des lasagnes, dont je suis bien certain qu’elles sauraient nous surprendre.

Côté tarif ?  130$ pour notre soirée au Battuto.

Très bon rapport qualité / prix

 


Restaurant Battuto

527 Boulevard Langelier
Québec, G1K 5P7
Ouvert tous les jours de 17 h à 22 h, sauf dimanche et lundi.

Tél :  (418) 614-4414

 

 

En lire plus
Bistro-bar Le Ciel
Juil07

Bistro-bar Le Ciel

Bistro-Bar Le Ciel

Nous n’avions pas eu l’occasion de venir découvrir la cuisine du Bistro-Bar Le Ciel depuis la transition opérée par le Groupe Restos Plaisirs qui a repris la restauration de l’Hôtel Concorde et le célèbre restaurant « tournant » L’Astral.

Première belle surprise en arrivant au restaurant, grande fenêtre sur la cuisine, où manifestement règne une certaine bonne humeur. Le Chef doit être coutumier des paparrazi car il n’hésite pas à m’offrir son plus grand sourire.

bistro bar le ciel

Le Chef, David Forbes

La rotation du restaurant en un peu plus d’une heure, le panorama sur la ville de Québec et ses environs restent un très bel attrait de la place. Mais, je dois dire que nous avons été séduit par la qualité du service et celle des plats qui nous ont été proposés. Certes la carte n’est pas infinie – c’est à mes yeux une garantie de qualité – mais chacun y trouve son compte et de plus, elle est sans cesse renouvelée.

C’est surtout la carte d’un Chef qui entend creuser son propre sillon en proposant une cuisine fraiche, originale, souriante. J’ai été conquis.

Après un superbe Négroni en apéritif, nous avons choisi deux cocktails de crevettes, puis un Fish & Chips et de la macreuse grillée sur une surprenante salade d’asperges vertes, de pois gourmands et de quinoa. (J’en oublie certainement !). Pour terminer nous nous partageons une assiette dessert aussi belle que bonne.

Je n’ai qu’une hâte, revenir essayer la carte du souper, un peu plus tard dans la saison, pour pouvoir profiter du coucher de soleil et des lumières de la nuit.

Bistro-Bar Le Ciel  (le site)

1225 Cours du Général de Montcalm 

Québec – G1R 4W6

Téléphone: (418) 640-5802

 

diner qu ciel juillet 2016 (1)

Chacun son tour de manger ;-)

Chacun son tour de manger 😉

Vous souhaitez un article sur ce site, une page web que vous pourrez relayer dans vos médias sociaux ? Contactez moi !
En lire plus
LE GRAIN DE FOLIE
Mai26

LE GRAIN DE FOLIE

Le Grain de Folie

Une fois n’est pas coutume, nous avons franchi les ponts – à une heure où nous n’avions pas trop à craindre les embouteillages – pour aller souper chez une amie, propriétaire et chef du Grain de Folie, à St-Romuald.

La salle à manger est minuscule, à peine plus d’une vingtaine de personnes, mais cela ajoute au charme de l’endroit. L’ambiance musicale est de qualité. Arrivés à 19h30, nous avons assisté à un beau couché de soleil sur le fleuve, de notre table.

Après notre apéritif accompagné de popcorn maison, il était temps de nous attaquer aux choses sérieuses. Sur la table en guise d’introduction, une belle assiette de charcuterie et de fromage (pour 2), une cassolette d’escargots et des ris de veau. Nous nous régalons et le pain arrive sans qu’on ait besoin d’en réclamer.  🙂

Pour le principal, un confit de canard pour Ménilmuche – dont il dira  » Je suis vraiment agréablement surpris « , de la pintade à la méditerranéenne pour Melle Titam, un carré d’agneau pour Mô – un délice, je le sais, j’ai grugé tous les os ! – et pour moi, un plat surprise, de la bavette de cheval. Moi qui m’étais juré de ne jamais en manger, j’ai bien du admettre que c’était fameux. Accompagnée d’une purée fromagère digne d’un aligot et d’une excellente sauce aux champignons.

Bien que nous fûmes totalement rassasiés, le gourmand qui dort en moi ( en fait il ne dort que très peu ) s’est laissé aller à choisir un éclair glacé ( inclus dans la formule surprise ) et a encouragé Mô à goûter au crumble pêche-ananas. Avec le recul, je dirais que ces desserts n’avaient pas la flamboyance des assiettes qui les précédèrent et c’est bien dommage. Un petit bémol qui n’ôta rien à notre plaisir. Mô n’avait pas commencé son crumble que j’avais déjà englouti mon éclair !

Et oui, d’un côté la Claudine du Café du Monde, de l’autre la Claudine Chef du Grain de Folie. Aujourd’hui un diamant brut qui ne demande qu’à briller de tous ses feux dans son écrin de la rive sud. Le restaurant est accessible par la piste cyclable. Un très grand stationnement vous attend tout à côté. Ne vous privez pas d’aller découvrir cette cuisinière de talent qui saura vous surprendre.

Et quel plaisir, quand le temps de revenir à Québec est venu, que de prendre le traversier.

 

Le Grain de Folie

2286 ch du Fleuve, Saint-Romuald, QC G6W 1Y1

Tél: (418) 834-8333

 

 

En lire plus
BISTRO B
Avr23

BISTRO B

Profitant de l’événement Québec-Exquis nous sommes allés, en compagnie de nos amies Florence et Jeanne à la découverte de la cuisine de François Blais, au Bistro B.

je vous inviterais bien à visiter le site web du restaurant ICI mais je pense qu’ils ont du le laisser trop longtemps au four ou alors je me suis trompé d’adresse. Vraiment pas le reflet de l’établissement.

La formule dîner de Québec- exquis proposait pour la modique somme de 20$, une soupe aux pois, un hot chicken façon Bistro B et un fondant au chocolat.

Nous avons tous apprécié notre soupe aux pois ainsi que notre dessert chocolaté, dont on peut dire – pour utiliser un terme vernaculaire courant dans certains milieux –  c’est une tuerie. Le genre de dessert que tu ne laisses pas traîner sur le comptoir sans risquer de te faire traiter de suppôt de Satan (rapport au pêché de gourmandise). Comme le disait très justement Jeanne, c’était le WOW de ce repas.

Mais il y avait aussi un BOF ! Le Hot chicken. Pas de malentendu, la poitrine de poulet, un joli morceau,  était vraiment parfaite, moelleuse à souhait et la sauce délicieuse. Mais qu’est ce que j’aurais aimé avoir une bonne louche de patates pilées. Attention, pas une virgule de crème de citrouille en fond d’assiette ou un espuma de panais, un joli dôme de purée avec la sauce au milieu. Non , là je m’égare. Mais vous avez compris ce que je voulais dire. Quant au  pain brioché, grillé, en à côté, façon hot chicken destructuré, pourquoi pas !  😉

 

Une bonne adresse – un peu bruyante – où nous reviendrons avec plaisir.

Bistro B

1144 Avenue Cartier, Ville de Québec, QC G1R 2S5

Téléphone :(418) 614-5444

En lire plus
Du Rififi au SAM
Déc26

Du Rififi au SAM

Dîner surprise au Bistro SAM

Il aura fallu que je me fasse inviter, pour enfin pousser les portes tournantes du Château Frontenac et m’attabler dans un des restaurants de l’illustre maison, à savoir ce jour, le Bistro Évolutif Le Sam.

 

bistro le sam

Je ne veux pas être langue de vipère, mais l’adjectif Évolutif  tient à mes yeux du pur branding, ce qui n’ôte par ailleurs rien à la qualité du Bistro SAM et de ce qu’on y sert. Passons …

Mon amie Florence, qui tenait à faire de belles photos, s’était annoncée et nous avait obtenu une table en terrasse en face du fleuve. Photographe, elle touche aussi à la vidéo et se débrouille plutôt bien pour une débutante qu’elle prétend être. La preuve :

 

 

Sitôt les portes passées, nous nous retrouvons dans une ambiance feutrée d’un autre âge. Il faut parcourir toute la galerie marchande pour rejoindre le bistro SAM qui se trouve juste au-dessus de la terrasse Dufferin. Acheteur compulsif, laissez votre carte de crédit à la maison. Les enseignes présentes ne se retrouvent pas chez Walmart. Mais le lèche vitrine n’a jamais fait de mal à personne.

 Nous voilà enfin installés à une table-banquette (dont j’aurai le plus grand mal à m’extirper 😉  ) face au fleuve. La vue est vraiment magnifique, même si le soleil n’est pas au rendez-vous.

 

Nous optons pour un dîner à la carte. Florence choisira un tartare de bison en entrée et moi, un crabe cake. Les deux assiettes sont joliment présentées, l’assaisonnement du tartare parfait et le crabe cake moelleux à souhait, mais un peu fade à mon goût. J’aurais volontiers rajouter un peu de coriandre fraiche dans la pâte.

 

 

Pour suivre nous choisissons de nous partager une côte de veau, servie avec une purée de pommes de terre, une sauce aux champignons et quelques légumes. Il s’agit bien d’un plat pour deux, mais je crois qu’à bien y penser, la prochaine fois, nous en prendrons chacun une … 🙂  Nous avons aimé, beaucoup aimé. La preuve par l’os !

 

 

Florence n’était guère décidée à prendre un dessert, mais ayant vu qu’il y avait du clafoutis à la carte, nous avons commencé à parler de ces desserts à base d’oeufs, flan parisien, far breton, que nous apprécions tous deux. Du coup. nous décidons de partager le clafoutis aux bleuets du Bistro Sam.

 

Le clafoutis aux bleuets

Le clafoutis aux bleuets

 

Très belle assiette, crumble, pacanes, glace … Mais en fait de clafoutis, nous avons trouvé une pseudo crème brûlée. C’est sans doute une interprétation évolutive de ce classique. Nous avons apprécié mais nous étions un peu déçus. 🙁

Inutile de bouder notre plaisir. Nous avons été bien reçus, bien servis et malgré quelques petites réserves, nos assiettes étaient belles et bonnes.

Le détail de la carte, par ICI.

Bistro Évolutif   Le Sam

Fairmont Le Château Frontenac
1, rue des Carrières
Québec (Québec)  G1R 4P5

Tél. 418  692 3861

 

En lire plus
Rififi à la cabane à sucre
Avr13

Rififi à la cabane à sucre

La cabane à sucre, du Pied de Cochon

Et c’est un Rififi auquel je n’ai hélas pas assisté. Car autant le dire, LA CABANE À SUCRE DU PIED DE COCHON est depuis quelques années, LA CABANE ! Celle où on se doit d’aller au moins une fois, tant son créateur, le chef renommé, Martin Picard (@CabanePDC ) a fait, pour porter au pinacle de la gastronomie, la cuisine à l’érable.

 Je me suis donc contenté de régaler mes yeux

En espérant faire partie de la gang en 2016

 

 

 

Sans aucun doute un excellentissime brunch, mais Il faut savoir qu’au final,

vous laisserez un bon 100$ sur la table …

 

 

Cabane à sucre Au Pied de Cochon

11382 Rang de la Fresnière – St-Benoît de Mirabel, Québec  – J7N 2R9

 

 

SAISON DES SUCRES 2016 Les réservations pour la saison des sucres 2016 seront prises à partir du 1er décembre 2015 à 00:00h, selon la procédure habituelle.

En lire plus
Diners au Café du Monde
Mar21

Diners au Café du Monde

Diners au Café du Monde

Web à Québec

Cette semaine j’ai eu le grand plaisir de participer à un bel événement, organisé par Québec Numérique, le WAQ. Web à Québec ! Près de 8oo participants, d’innombrables conférenciers et une organisation très bien huilée. Et tout cela se passait au terminal des croisières … Les sujets abordés furent excessivement variés et je reviendrai dans un post spécial pour relater mon expérience. Bien que le Café Babylone eut été chargé d’assurer la partie «bouffe» , je ne résistai pas à la tentation de franchir une simple porte de séparation pour aller profiter du bon accueil et de la bonne cuisine du Café du Monde. Pour ceux qui l’ignorent, j’ai travaillé un certain temps pour le groupe Restos-Plaisirs et plus particulièrement une année au Café du Monde. C’était donc un peu comme si j’allais dîner en « famille ». Et j’ai effectivement reçu un accueil des plus chaleureux de la part de mes anciens collègues.

Trois jours durant, au fil de trois diners au Café du Monde, ce fut ma cantine et je dois admettre que j’y aurais facilement pris goût!

Trois très belles journées, où la satisfaction de suivre des conférences tout à fait enrichissantes le disputait à la joie de mes pause diners au Café du Monde.

Le Café du Monde

TERMINAL DE CROISIÈRE        84, Dalhousie, Québec (Québec)     

Tél: 418.692.4455

En lire plus
Le Rendez-vous de Saint Benoit
Fév01

Le Rendez-vous de Saint Benoit

Incroyable, nous n’avions plus vu nos amis depuis notre départ pour le Québec il y a  7 ans … Nous avons connus André et Élisabeth Gillet lorsqu’ils étaient restaurateurs rue Taison à Metz. Le temps a passé si vite. C’était hier … Après leur aventure Africaine, « le Dédé et la Zabeth » se sont installés en Meuse, où ils ont achetés ce restaurant, anciennement un « Routier ».

Après la fin des travaux liés au TGV, Dédé a laissé tomber le côté bar routier du Rendez-vous de Saint Benoit, pour retourner à une cuisine de meilleur niveau. Celle que nous lui avions connue.

Peu de clients en ce lundi pluvieux. Mais nous n’en n’avons que mieux profiter de nos retrouvailles.

 

Une cuisine d’une exceptionnelle qualité dans ce petit coin de Meuse qu’il ne faut pas manquer.

La maison vaut le détour. Et nous avons bien hâte d’y retourner.

 

Le Rendez-vous de Saint-Benoit

St Benoît en Woëvre  55210 VIGNEULLES LES HATTONCHATEL      Tel : 03 29 89 32 30

 

 

En lire plus
Aux Trois Capitaines
Jan31

Aux Trois Capitaines

Ce soir souper dans un restaurant réputé de la région Messine. Les Trois Capitaines sont une institution régionale, très représentative de la cuisine de terroir.  De belles tables, un service de qualité – quoique un peu grognon en ce qui concerne le maître d’hôtel – une qualité gastronomique, mais des assiettes généreuses …

Une bonne table où nous avons le plaisir de revenir régulièrement.

 

AUX TROIS CAPITAINES

 43 rue Principale – 57640 Malroy             Téléphone : 03.87.77.77.07

 

 

En lire plus
Au Bistro de G …
Jan28

Au Bistro de G …

A chacun de nos passages en Lorraine, une rencontre avec notre ami Denis s’impose. Il a connu et fréquenté fidèlement le restaurant Jean d’Apremont entre 1989 et 1999 … Viticulteur, bûcheron, épicurien, mais avant tout Mosellan, c’est un ami cher avec qui nous aimons partager un bon repas.

Et c’est au Bistro de G – anciennement L’Assiette du Bistro – que nous décidons de souper ce soir là. Une très bonne table et un très bon accueil. Rien de prétentieux dans nos assiettes, mais de bons produits entre les mains d’un chef qui est à son affaire !

 

Une adresse sûre qui présente une carte à dominante régionale. On peut l’ajouter à son carnet d’adresse !

Le Bistro de G

9 Rue Du Faisan       57000 – METZ        Tél. : 03 87 37 06 44

 


 

En lire plus
Rififi de fête à l’Échaudé
Déc29

Rififi de fête à l’Échaudé

C’était non seulement un Rififi de fête, mais celui de MA fête. Et nous sommes revenus à L’Échaudé, dont nous savions qu’il saurait nous satisfaire. A défaut d’être entouré de ma famille, des amis proches étaient là, ainsi que par l’esprit, tous ceux qui avaient bien voulu me manisfester leur sympathie par l’intermédiaire des média-sociaux. Pour compléter mon plaisir, Wilson, qui avait pris ma réservation et qui ne devait pas être là ce soir, était tout de même présent. Il a su apporter au service cette touche qui n’appartient qu’à lui. Merci cher ami. Merci aussi à Camille, notre charmante serveuse, à qui notre jeu de chaises musicales en fin de repas, a causé bien du tourment ,quand fut venu le temps des additions !

Après les apéritifs – je me suis régalé d’un  » rafraichissant « , cocktail à base de rhum et de triple sec – nous passons commande. Quel plaisir d’avoir à faire à une carte simple, ni trop longue, ni trop courte et suffisamment diversifiée malgré tout. Je choisis quant à moi un chèvre chaud en entrée. Garni de tomates confites et sur un croûton moelleux, j’apprécie. Il sera suivi d’une belle pièce de viande. Parmi les autres entrées, je tiens à signaler la cassolette d’abats de lapin qui avait tout du « civet », un délice aussi. Si mon plantureux steak « faisait la job », le tartare était également de premier ordre, ainsi que les magrets avec leur excellentissime sauce au cari.


Les Desserts


 L’éclair, d’après Michel était bien croustillant … Ma panna cotta aurait pu être moins ferme.  Les filles ne sont pas arrivées au bout de leur assiette gourmande.


Les Cadeaux

 Le bouquet de la soirée furent les petits présents que mes amis m’avaient apportés … Sans concertation !

Deux bouteilles de Suze

Deux bouteilles de Suze

Au moins j’aurai du stock pour les mois à venir !


 

Mon addition ce soir : 100$ taxes et tips inclus

Seul inconvénient, quand le restaurant est complet, la salle est bruyante …

Restaurant L’Échaudé

73, rue Sault-au-Matelot ,Vieux-Port, Québec, Qc  G1K 3Y9   Tél. 418.692.1299

En lire plus
");pageTracker._trackPageview();
%d blogueurs aiment cette page :