Le Bistroquet 2017 – pèlerinage gastronomique
Jan18

Le Bistroquet 2017 – pèlerinage gastronomique

Le Bistroquet de Belleville

Nous ne manquons pas, à chacune de nos visites en Lorraine de venir dîner au restaurant Le Bistroquet. Bien qu’il ait perdu son étoile, l’établissement garde sa pointure gastronomique. Je leur souhaite de la retrouver rapidement  ( guide Michelin.)

La salle à manger a été relookée, modernisée, mais elle garde le charme confortable de ce qu’on attend d’un  restaurant gastronomique. Le maître d’hôtel n’a pas changé, toujours aussi aimable, efficace et discret. Je vous laisse imaginer notre plaisir à la seule vue de ces quelques photos.

 


 

Restaurant Le Bistroquet

 

97, Route Nationale  –  54 940 BELLEVILLE

Tél : +33 (0) 383 249 012

 

 

 

En lire plus
La Voile Blanche du Centre Pompidou
Jan08

La Voile Blanche du Centre Pompidou

La Voile Blanche

Peut-être n’aurai-je pas eu l’idée d’inviter ma Maman, le jour de son anniversaire, à la Voile Blanche by Eric Maire, si la patronne de L’Escalier ne me l’avait pas vanté.

Accès facile par le stationnement souterrain voisin.

Design moderne, épuré . . .  Un peu trop à mon goût. Mais un accueil parfait. Nous choisissons de nous installer sur la terrasse ( fermée  bien sûr ). Les Mamies sont satisfaites, les sièges sont confortables. Notre serveuse nous indique que ce jour quelques suggestions s’ajoutent à la carte. À savoir, de la tête de veau, une bouillabaisse et un tournedos Rossini. Nous nous en tiendrons à la carte.

Apéros et vin

À l’apéritif Porto rouge pour ces Dames et Campari pour moi. Le tout accompagné de petits bretzels en feuilletage. Un Saint-Véran accompagnera notre repas. Et on nous amène un velouté de pommes de terre à la truffe en guise de mise en bouche. Jusque là, tout va bien. 😉

Entrées et plats

Nous passons commande pendant que la salle autour de nous se remplit doucement. Les tables sont loin d’être empilées les unes sur les autres et c’est tant mieux. Malgré une absence de soleil il fait bien chaud derrière la verrière de la terrasse. Je vous laisse découvrir en image les plats que nous avons choisis.

 

Nous nous sommes régalés . . .  Tout était parfait. Les cuissons justes, les sauces impeccables. Là encore, merci à la cuisine de bien vouloir accommoder les petites exigences des clientes au régime. Ça continue à bien aller  😉

Desserts

Pour terminer notre repas les Mamies optent pour la Crêpe ( en fait 2 ) orange , flambée mandarine et je choisis un crottin de chavignol.

Voilà une belle adresse qui mérite d’être ajoutée à son carnet. Compte tenu des prix je n’en ferai pas ma cantine, mais c’est un choix « sûr » pour un repas d’exception. Nul doute que La Voile Blanche fait déjà partie des meilleures tables Messines et sera reconnue par les guides et bottins gourmands.

Encore une fois, Bonne Fête Maman !

Une cuisine régionale revisitée dans un cadre élégant et moderne doté d’une terrasse avec vue panoramique.

NDLR: Mais alors très revisité.

« Je ne veux plus d’étoile mais je veux que ce restaurant soit enfin cité dans les guides gastronomiques », affirme Eric Maire, convaincu que son établissement pourra compter sur les « 93 000 personnes de Muse, la clientèle locale qui le connaît et les 400 000 visiteurs annuels du musée ».

Républicain Lorrain 29 juin 2016

 


La Voile Blanche

Centre Pompidou-Metz, 1 Parvis des Droits de l’Homme, 57020 Metz

Tél : 03 87 66 66 45

En lire plus
Dernière soirée à La Crémaillère
Jan23

Dernière soirée à La Crémaillère

Il y a tout juste une semaine le rideau tombait une dernière fois sur l’une des scènes de la gastronomie de Québec.

Le restaurant La Crémaillère recevait ses derniers clients.

Ce fut une bien belle soirée et je suis bien heureux de pouvoir dire «J’y étais» ! Début janvier l’annonce de la fermeture de cette institution au coeur de la capitale avait fait du bruit dans le landerneau de la restauration. Il ne m’appartient pas de commenter plus que de raison les tenants et aboutissants d’une telle décision. Mais ce dont je suis bien sûr, c’est que ce restaurant « Old fashion » avait une excellente clientèle, fidèle pour partie depuis des décennies. Une clientèle qui appréciait le cadre feutrée de La Crémaillère, son service traditionnel au guéridon, flambages et découpages et bien sûr, la bonne humeur toute italienne de son propriétaire Beppino Boezio. Une clientèle, n’en déplaise, qui ne trouvera sans doute pas son compte dans le bling-bling de la Grand-Allée. Dès que l’annonce de la fermeture de La Crémaillère fut connue, beaucoup ont voulu profiter une dernière fois de cette excellente table. Et jusqu’à la dernière commande – un filet wellington découpé par « Bepp »- le standard de qualité de la maison fut au rendez-vous.

Petit tour dans les coulisses, la cuisine de La Crémaillère.

Promenade en salle …

Et oui, La Crémaillère, c’était ça aussi !!!

La soirée tire à sa fin  🙁

En lire plus
Du Rififi sous le tipi, brunch à la Traite
Fév07

Du Rififi sous le tipi, brunch à la Traite

Quelle belle expérience que ce brunch ! Le restaurant La Traite propose non seulement un cadre tout à fait agréable, mais un excellent buffet pour son brunch du dimanche. Disposé en trois lieux différents, l’accès aux plats est facilité d’autant. J’ai particulièrement apprécié le « Mijoté de bison » , un superbe jambon blanc et la variété des salades.

En plus nous avons eu droit à la visite de Bonhomme ! Ouverture du Carnaval oblige.

A ce jour, ma plus belle expérience de brunch à Québec .

Même si nous sommes à Wendake.

A conseiller absolument !

Un excellent rapport qualité-prix.

Restaurant La Traite

5 Place de la Rencontre, Wendake, QC G0A 4V0

Tél. (418) 847-2222

 

 

En lire plus
Le Bistroquet de Belleville
Fév02

Le Bistroquet de Belleville

A chacun de nos passages, tel un rituel, nous déjeunons en famille au Bistroquet de Belleville. Néanmoins, cette année il semblerait que les choses aient été moins parfaites qu’à l’ordinaire. Personnellement, en dehors de mon assiette de poisson qui aurait pu être plus chaude, tout était très bien. Pour la première fois de ma vie j’avais l’occasion de manger de la truffe fraiche. Je dois admettre que je n’ai pas trouver l’expérience époustouflante. Sans doute sont elles plus intéressantes dans une préparation chaude.

Le soufflé à la mirabelle est quant à lui une véritable merveille qui vaut le détour …

Malgré les réserves de ma Maman, le Bistroquet reste sans nul doute une des excellentes table de Lorraine.

Pourtant il semblerait qu’un nouveau choix gastronomique soit au programme pour notre prochaine venue !

Affaire à suivre …

 


 

Restaurant Le Bistroquet

97, route Nationale   54 940 BELLEVILLE      Tél.  03 83 24 90 12

En lire plus
Rififi au Patriarche
Nov15

Rififi au Patriarche

Nous avions prévu il y a longtemps de venir découvrir cette table, mais il faut reconnaitre que le menu « Mois Diamants » à 50$ a été incitatif.

Le Patriarche , sans doute la première table réellement gastronomique à laquelle je m’assois à Québec. J’ai pourtant mis dans la même catégorie d’autres restaurants visités par la gang du Rififi – des restaurants où on mange vraiment très bien – mais ici, au Patriarche, dès que l’on pose la main sur la poignée de la porte d’entrée, on sait qu’on entre dans un autre monde. La salle du rez-de-chaussée est petite, très chaleureuse avec ses murs de pierre, son foyer et ses boiseries. De belles oeuvres d’art et une musique discrète viennent compléter ce sentiment de bien-être. Les tables sont larges et les chaises confortables. Le cadre de base d’une table gastronomique.

Arrivés les premiers nous prenons un apéritif, deux kirs, avec ce fameux cassis de l’île d’Orléans. Et c’est assez rare pour le signaler, nos kirs sont bien rouges et fleurent bon le cassis. (Note pour les serveurs qui ne l’ont pas encore compris, pour réussir un bon kir, Il faut verser le cassis en premier …)

La carte des vins est exceptionnellement bien fournie, mais heureusement propose des « demi-formats », où Mô et moi choisissons un médoc. Le lapin proposé au menu emporte tous les suffrages ! Premier service, une mise en bouche présentant une variation sur rillettes de sanglier. Délicat et subtil.  Second service, le potage. L’assiette arrive avec son espuma, puis la serveuse vient servir le potage (une délicieuse crème de navets ce soir là). Vient ensuite le plat. Et c’est mon WOW de la soirée. Une cuisse de lapin braisée, charnue, tendre, couchée sur un feu d’artifice de saveurs. Un must !

Vint enfin, déjà, le dessert. Je n’ai pas compris pourquoi il avait été baptisé « pain perdu ». Assiette de dégustation eut été plus judicieux. En effet, une multitude de petites surprises sucrées nous étaient proposées. 

La morale de la soirée, c’est qu’après ce menu, on a très envie de revenir pour découvrir la carte … Affaire à suivre.


 Mon addition ce soir : 112,50 $          taxes et tip inclus

 

Le petit moins du jour:

Nous aurions tellement aimé nous voir offrir ces délicieux petits pains tout au long de la soirée …

Peut-être le site internet du Patriarche mériterait -t-il un coup de rafraichissement?

Restaurant Le Patriarche

17, RUE SAINT-STANISLAS, QUÉBEC   G1R 4G7        Tél.  418 692-5488

 

 

 

En lire plus
La Table de Pol …
Juin06

La Table de Pol …


Lors de notre dernier voyage en France, nous avons merveilleusement bien soupé, dans un petit restaurant Messin, tapi dans un quartier qui fut le nôtre. Nous habitions la même rue, à 100 mètres à peine. Si d’aventures vos pas vous conduisaient dans cette très belle ville de l’est de la France, réservez-vous une soirée à La Table de Pol, elle en vaut la peine. Ma contribution à son savoir faire en images !


 

 

En lire plus
");pageTracker._trackPageview();
%d blogueurs aiment cette page :