Rififi au Billig
Juil03

Rififi au Billig

Un interminable souper au Billig

 

 

Nous avions réservé pour 19h en cette journée « festive » du 1er juillet, fête du Canada. La salle ne semblait pas trop encombrée, il y avait deux serveuses sur le plancher. Certes nous avons été un peu lent à choisir nos boissons … Mais dès que notre commande eut été passée, l’interminable attente commença. Heureusement, à l’instar de mes lascars en costume marin qui avaient choisi de commencer leur repas avec une planchette de charcuterie, j’optai pour une baguette de coppa. Dommage qu’il n’y ait pas eu de pain et de beurre salé sur la table pour tromper la faim pendant les 45 minutes qui suivirent.

 

Nos entrées finirent par arriver et comme vous pouvez vous en douter, nous y fîmes honneur. Excellente charcuterie – il fallut tout de même réclamer du pain -. Entre temps un « autobus de japonais » – pour reprendre l’expression consacrée – fit irruption et nous commençâmes à nous demander comment nos petites serveuses allaient gérer tout cela. Bon, il ne s’agissait bien sûr pas d’un autobus, mais de deux belles tablées ! En fait, nous avons réalisé, après coup, que le problème venait sûrement de la cuisine. Il leurs manquait sans aucun doute une paire de mains supplémentaires pour faire front et suivre la cadence. Un bug dans le planning  😉 Les touristes arrivent, attention !

Une deuxième attente, encore plus longue que la première commença. Nos entrées avaient mis la machine en route, et là encore nous aurions volontiers manger de la tartine beurrée pour patienter. Il devait sans doute déjà être 21h lorsque nous fûmes servis.

Rien à dire, crêpes et plats mijotés sont toujours aussi bons. NÉANMOINS il semblerait que ces premières aient subit une cure d’amaigrissement. Je sais, nous sommes en période d’austérité, il faut économiser sur tout. Mais pas sur les crêpes !!! Et comble de malheur, notre ami Ménilmuche qui aurait aimé saucer son fond d’assiette avec quelques morceaux de pain, se fit répondre  » Désolée, nous n’avons plus « . Et ça n’est pas la faute aux tartines que nous aurions pû manger précédemment.

Une petite crêpe Salidou vint achever mon repas pendant que Ménilmuche sirotait son café. Nous quittâmes le Billig sous la pluie vers 22h, alors que commençait le feu d’artifice.

Petite déception pour cette longue soirée.

Notre ticket moyen ce soir, taxes et tip inclus : 40$

 

Crêperie Le Billig

 481 Rue Saint-Jean, Québec   G1R 1P4

Téléphone :  (418) 524-8341

 

En lire plus
Rififi de fête Chez Victor
Mai03

Rififi de fête Chez Victor

 Chez Victor

Cela faisait bien longtemps que nous n’étions pas venu manger un hamburger Chez Victor, rue St-Jean. Je ne suis pas particulièrement un aficionado du hamburger, mais je reconnais que celui de Chez Victor ressort du lot.

C’est à l’occasion de l’anniversaire d’une amie que nous nous sommes retrouvés, une quinzaine, réunis dans ce temple québécois du hamburger. Ma voisine de banquette et moi-même avons fait le choix « diet » de choisir une salade. La salade des cuisiniers.

La salades cuisiniers

La salades cuisiniers

Une belle assiette, qui a su calmer notre fringale. J’ai particulièrement appécié le pâté végé. Manger son fromage avec du pain naan était bien agréable aussi.

On ne vient pas Chez Victor – à mon humble avis – pour s’esbaudir des progrès de la cuisine en matière d’éthique culinaire ou de santé, mais pour passer un bon moment en agréable compagnie. Et ce fut le cas.

L’accueil et le service furent de qualité, en tous cas à la hauteur de ce que l’on peut attendre dans ce type d’établissement.

Un modeste ticket moyen de 25 $ tout inclus pour ma soirée.

Chez Victor

145, rue St-Jean  Québec        Tél: 418 529-7702

 

 

En lire plus
Rififi familial au Soleil du Maroc
Jan26

Rififi familial au Soleil du Maroc

Pendant notre court séjour en France, nous avons eu le plaisir de retrouver une partie de la famille autour d’un couscous au restaurant « Le Soleil du Maroc », à Forbach, ma ville natale, en Moselle. Située sur la frontière Allemande. Tout à la joie de retrouver tantes, oncles et cousin(e)s, je n’en n’ai pas moins apprécié un excellent couscous, généreusement servi. Pour mes amis Québécois, les prix sont « taxes et service inclus » …

 

Après le repas, comme nous n’avions pas pris de dessert, un léger goûter nous attendait ! Heureusement un petit tournoi de Scopa nous  a permis de digérer un peu.

 

Vraiment une bonne adresse !

Si jamais vous passez dans le coin, n’hésitez pas.

 

Le Soleil du Maroc

177, Rue Nationale – 57600 Forbach    Tél. 03 87 88 20 53

 


 

En lire plus
Pub Saint Alexandre en duo
Jan08

Pub Saint Alexandre en duo

En revenant du rassemblement de soutien à Charlie-Hebdo, il faisait tellement froid qu’il nous fallait absolument nous réchauffer … C’est tombé sur le Pub Saint-Alexandre. Notre premier resto de l’année !

Si l’hôtesse était charmante – il est bien rare qu’elles ne le soient pas – la seule place qu’elle put nous assigner était à l’entrée, en vitrine. Le chauffage parvenait bien sûr à réchauffer la moitié de notre corps la mieux placée, mais l’autre était exposée aux bourrasques d’air glacial qui parvenaient, malgré les doubles rideaux, à nous atteindre. Il faut dire que pour happer le chaland, la porte était restée grande ouverte. Certes nous aurions pu aussi refuser.

  IDÉE ! INSTALLER SVP UN « RIDEAU D’AIR CHAUD» DANS VOTRE SAS D’ENTRÉE !

Nous passons rapidement notre commande auprès d’un charmant serveur. Deux saucisses – choucroute pour Mô et des pâtes à l’arrabiata servies avec deux merguez pour moi. Service très rapide. Nous n’attendons pas plus de 10 minutes. Les assiettes sont jolies et généreuses, surtout la mienne. Je ferais un seul reproche à mes pâtes, elles baignaient un peu trop dans leur sauce,  excellente au demeurant. J’ai goûté les saucisses. Hachées trop fines à mon goût. Il y aurait pu y avoir un peu de pommes de terre avec la choucroute.


Mon addition ce soir : 27 $ taxes et tip inclus (Thé en boisson)

Pub Saint-Alexandre

1087 Rue Saint-Jean, Québec, QC G1R 1S5     Tél. (418) 694-0015

En lire plus
Rififi au Poulet Portugais
Nov29

Rififi au Poulet Portugais

Devant le Poulet Portugais

Devant le Poulet Portugais

Au coin de St-Jean et Turnbull, Le Poulet Portugais est à la fois un « snack-restaurant » et une charcuterie. Je n’ai pas vraiment pris le temps de bien examiner le contenu du comptoir – je n’étais pas venu pour cela – mais le peu que j’en ai vu m’a donné une belle envie de revenir …

Si vous suivez moindrement les pérégrinations  du Rififi, vous n’avez pas été sans noter que nos dernières additions furent plutôt salées ! Nous avons donc décidé, pour quelques semaines, d’aller à la découverte de tables « économiques ». Histoire de ne pas être trop démunis pour les fêtes de Noël. Ne le dites à personne, mais il y aura un Rififi spécial, le 24 décembre, dans un restaurant du Petit Champlain.

Le Poulet Portugais est un « snack-dinner » aux allures de sympathique petit restaurant de quartier. Dès la porte franchie, un grand tableau vous confirme que vous ne vous êtes pas trompé d’adresse.

Une fresque au couleur Portugaises

Une fresque aux couleurs Portugaises

Nous nous retrouvons donc, assis sur des banquettes de moleskine et essayons de comprendre le fonctionnement de l’endroit. C’est un snack. On se lève, on consulte la carte affichée au-dessus du passe-plat, on choisit, et le patron, qui va de la cuisine à la salle, vient prendre la commande. On paye. La carte est simple – pas la peine de réfléchir des heures comme cela peut arriver dans certaines chaînes (…) – et on retourne s’asseoir, en surveillant le passe, où nos assiettes seront posées.

 

Le Poulet Portugais est un « emportez votre vin » et nous en avions profité pour amener ce fameux « Jarret Noir » acheté à la boutique de « La Cache à Maxime« . Nos commandes se sont réparties entre poulet et kyufte. Certes, nous n’irons pas tenter une comparaison avec notre récente visite au « Tournebroche« , ce serait malhonnête. Nous avons tous été satisfaits de nos assiettes. En plus les frites étaient très bonnes ! Trois gourmands ( sur 5 ! ) parmi nous que je ne dénoncerai pas, sont retournés au comptoir, pour une deuxième assiette. Ah ! J’allais oublier. Si les côtelettes de porc vous font saliver, pensez à les réserver au moins la veille.

 

Nous avons trainé à table – il était trop tard pour aller visiter le Marché de Noël Allemand – nous avons bien ri et nous avons également pu faire la connaissance de l’artiste peintre de la maison qui vient travailler chaque vendredi soir.

Bref ! Un endroit vraiment sympathique où on peut faire un repas simple sans se ruiner.

Ne pas oublier : c’est un snack.

Mon addition ce soir : 15$  taxes et tip inclus pour un kyufte et une liqueur.

Allez, un petit regret. Dommage qu’il n’y ait pas quelques desserts. J’aime finir mes repas avec une touche sucrée.

Snack-restaurant Le Poulet Portugais

203, rue St-Jean   G1R 1N8   Québec   –   Tél: 418 204 3300

En lire plus
Chez Amira en duo
Août31

Chez Amira en duo

En cette pluvieuse soirée du dimanche de la Fierté Gay à Québec, nous avions convenu, Melle Titam et moi-même, de tester le restaurant qui a pris place dans l’ancien local de la crêperie, Le P’tit Billig. Un restaurant marocain, « Chez Amira ».

Les nouveaux propriétaires ont sérieusement allégé la décoration des lieux, et l’endroit semble plus grand. Les tables quant à elles sont minuscules. Le propriétaire, qui est au service – enfin c’est ce que j’ai supposé – est très affable et s’applique a donner beaucoup d’explications. Nous nous sommes partagés une salade marocaine, très rafraichissante, suivie d’un couscous agneau pour Melle Titam et un tajine d’agneau pour moi. Les souris d’agneau étaient superbes et bien moelleuses.

Mon budget du jour 30$ tout inclus.

Chez Amira

526, rue Saint-Jean Québec G1R 1P6    Tél. 418-522-2777

En lire plus
Rififi au Ciccio Café
Août15

Rififi au Ciccio Café

L’enseigne lumineuse de ce petit restaurant Italien, situé à mi-pente de la rue Claire-Fontaine, entre la rue St-Jean et le bld René-Lésveque, me narguait depuis bien longtemps. Il était bien temps de calmer ma curiosité. J’y ai donc entrainé mon équipe d’épicuriens. Jour de semaine, pluvieux, il y avait peu de clients lorsque nous sommes arrivés à 19h.

L’endroit est plutôt chaleureux, heureusement, parce que le service nous a semblé plutôt bourru ce soir là. Une fois de plus le serveur ignorait totalement ce que pouvait être la Suze … C’est mon « running gag » à moi. Nous nous sommes rabattus sur du martini. Ça, tout le monde connait. 

Nos entrées, salade Calabrese, terrines du jour et tartare de truite furent de bonne tenue. Nous étions tous satisfaits.

Nous fûmes 4 à prendre des pâtes. Je dois reconnaitre qu’elles étaient bien cuites et servies dans des assiettes chaudes. Néanmoins, si au goût elles étaient sans doute différentes, leur aspect était similaire. Des sauces crémées, avec des garnitures émincées ou hachées très fin. Un peu dommage ce manque d’originalité.

Ma crème caramel était parfaite. Par contre les profiteroles auraient fait honte à un apprenti pâtissier.

Ne soyons pas mauvais joueurs, nous avons tous bien mangé … Mais,

– le service aurait pu être plus cordial

– les pétoncles étaient trop cuits, l’assiette trop relevée en curry

Les profiteroles

En lire plus
Découverte du nouveau Billig
Août02

Découverte du nouveau Billig

Devant l’insistance de notre ami Ménilmuche – qui est un afficionado des lieux – nous avions

décidé de découvrir le nouveau Billig. Deux des membres du « core » du Rififi étaient absentes,

pour cause de vacances Montréalaises, avec mission de nous rapporter leurs expériences culinaires.

Pas d’inquiétude pour les habitués, la qualité est toujours là, mais la salle est nettement

plus grande, plus aérée et la cuisine a elle aussi plus que doublée en surface.

Nos galettes, nos crêpes desserts ont rempli leur office …

Pourquoi chercher plus loin pour manger des crêpes à Québec ! 

Ps: Il faudra tout de même que, par honnêteté, j’aille en tester d’autres.

 

Seul reproche – et nous étions tous d’accord – ce soir le service a été particulièrement long. Mais après tout, quand on est en bonne compagnie …

En lire plus
Le Projet …
Juil18

Le Projet …

Après une longue marche d’approche qui nous mène du niveau de la mer au sommet de la rue St Jean …

le refuge du  » Projet » s’annonce par un brouhaha de bon aloi ! Heureusement que nous avions pu encore réserver une petite table de 4, car l’endroit est plein comme un oeuf.  Nous sommes installés sur la mezzanine du fond. A deux pas de la cuisine. Dieu qu’elle est petite, cette cuisine. En face de nous, sur un immense tableau, le menu et la carte des bières. Je jette mon dévolu sur une bière noire de Shawinigan – La Sang d’Encre – , et sur le Hamburger du Diable !

 Le grilled-cheese deluxe ne pouvait rivaliser avec celui du Crack Grilled Cheese, pas plus que mon hamburger ne le pouvait avec celui du Pied Bleu et la salade, fraichement coupée, aurait pu être un peu plus assaisonnée. Les « fish » étaient délicieux ainsi que les « chips ». Mais ne boudons pas notre plaisir, nous avons tous bien mangé et les bières étaient fameuses ainsi que les nachos dont nous aurions presque pu nous contenter ! Bref, l’endroit est chaleureux, sympathique, et terriblement bruyant, comme il se doit …

 

 

Après quoi notre petite bande est redescendue tranquillement par un sentier de chèvre et comme à l’habitude, a terminé sa soirée chez le Maître Glacier de la 3ème avenue.

Si vous connaissez le Projet, si vous aimez le Projet

partagez,

partagez et

partagez encore …

 

 

En lire plus
Le Billig, une fois encore
Juin18

Le Billig, une fois encore

Une petite promenade en ville a mené nos pas rue St Jean sur l’heure du dîner.

Nous avons d’abord hésité à aller au Hobbit, mais la crêperie l’a emporté !

Que dire ?

Ça n’est pas pour rien que Le Billig fait partie de mes Chouchous.

Service rapide et charmant.

Nos crêpes ont fait leur office. Délicieuses et suffisantes pour cette chaude journée.

Petite infidélité pour le dessert. Il faisait beau, nous sommes allés nous régaler

d’une glace de chez Tutto Gelato dans le parc de l’Eglise St Matthew.

Une petite info pour finir, dans quelques jours le Billig déménage ! Oh, pas très loin,

à un jet de pierre au 481 de la rue St Jean.

 

 

En lire plus
Crêperie le Billig
Juin01

Crêperie le Billig

 

Il y a quelques jours, alors que je sortais des isoloirs, où je venais d’effectuer mon devoir de citoyen Français,

à l’occasion des élections Consulaires et Européennes, je tombe sur un ami qui en vient à me parler du

Billig. Il était 18h passé et l’évocation de la galette savoyarde (Pour ceux qui l’ignorent, c’est une crêpe

« écoeurante » qui réunit les composants de la tartiflette) m’a furieusement fait saliver…

Aussitôt je sautai dans « la » 7 qui me ramena rue St Jean à quelques pas de la crêperie. Par chance peu de

monde, je me commandais une assiette de charcuterie pour patienter (Mademoiselle vous avez carrément omis

de m’apporter du pain. Mais je vous pardonne. C’est mieux pour ma ligne !).

La galette était top, je la recommande. Les saucissons, fameux, sont une production Québécoise.

 

IMG_5532

IMG_5533

En lire plus
");pageTracker._trackPageview();
%d blogueurs aiment cette page :