Le Sapristi Bistro-Bar Champlain
Oct16

Le Sapristi Bistro-Bar Champlain

Dîner impromptu au…

Sapristi Bistro-Bar Champlain

Impromptu, car nous avions initialement prévu de faire découvrir la cuisine Québécoise à nos amies « Bordelaises » au Buffet des Antiquaires. Mais c’était sans compter la présence de touristes qui avaient eu la même idée et qui faisaient la queue devant la porte, Ce sera pour une autre fois . . .

Nous avons donc poursuivi notre déambulation dans les rues, allant de St-Paul au quartier Champlain.

Le Sapristi est situé dans les anciens locaux du Petit Cochon Dingue ( La pâtisserie du Groupe Restos Plaisirs ). Mô qui avait travaillé dans la place a trouvé un sacré changement ! La salle est belle : Du bois, de la brique, beaucoup de sobriété. On dit « look industriel »  😉

Une carte étendue de pâtes et de pizzas, des salades, un choix d’entrées et les fameux « incontournables » de la maison, dont le tartare de boeuf que j’ai choisi.  Très bon et relevé, comme demandé, servi avec d’excellentes frites allumettes, mais farci de pignons de pin. Pas vraiment l’idée de l’année à mon avis. Sans parler du fait que je déteste manger sur une ardoise ! Vivement que cette mode passe. Mais bon … La pizza, de très bonne tenue, laisse loin derrière, celles qu’on peut trouver dans d’autres restaurants du quartier.

 

Le Sapristi Bistro-bar, une adresse que j’ajoute à mon carnet personnel.


Le Sapristi Bistro-Bar

24, Boulevard Champlain Québec G1R 1S4

Tél: 418 694 0303

 

 

En lire plus
Du Rififi au Q-de-sac
Fév14

Du Rififi au Q-de-sac

Le Q-de-sac resto pub

Situé dans une ruelle du Petit-Champlain le Q-de-sac resto pub offre un cadre chaleureux, tout à fait bienvenu par ces temps de grands froids. Un look chalet, un bar central, une télé pour les soirées de match, le four à pizza donnant sur la salle, rien à dire, on s’y sent bien …

Les petites cocottes étaient parfaites, le risotto honorable et la quiche tout simplement délicieuse. La crème brûlée cachait des saveurs du Québec profond que je ne connaissais que de nom ! Le chef nous a annoncé que la carte allait changer très bientôt et nous nous sommes promis d’y retourner bien vite.

Une addition de moins de 50$ pour nous deux (taxes incluses).

Le plus drôle c’est que notre première visite au Q-de-sac a été postée sur ce site il y a un an tout juste !

 

Q-De-Sac Resto-Pub

10 Rue du Cul de Sac, Québec, QC G1K 4E8     Tél: (418) 692-4862

 

En lire plus
Dernière soirée à La Crémaillère
Jan23

Dernière soirée à La Crémaillère

Il y a tout juste une semaine le rideau tombait une dernière fois sur l’une des scènes de la gastronomie de Québec.

Le restaurant La Crémaillère recevait ses derniers clients.

Ce fut une bien belle soirée et je suis bien heureux de pouvoir dire «J’y étais» ! Début janvier l’annonce de la fermeture de cette institution au coeur de la capitale avait fait du bruit dans le landerneau de la restauration. Il ne m’appartient pas de commenter plus que de raison les tenants et aboutissants d’une telle décision. Mais ce dont je suis bien sûr, c’est que ce restaurant « Old fashion » avait une excellente clientèle, fidèle pour partie depuis des décennies. Une clientèle qui appréciait le cadre feutrée de La Crémaillère, son service traditionnel au guéridon, flambages et découpages et bien sûr, la bonne humeur toute italienne de son propriétaire Beppino Boezio. Une clientèle, n’en déplaise, qui ne trouvera sans doute pas son compte dans le bling-bling de la Grand-Allée. Dès que l’annonce de la fermeture de La Crémaillère fut connue, beaucoup ont voulu profiter une dernière fois de cette excellente table. Et jusqu’à la dernière commande – un filet wellington découpé par « Bepp »- le standard de qualité de la maison fut au rendez-vous.

Petit tour dans les coulisses, la cuisine de La Crémaillère.

Promenade en salle …

Et oui, La Crémaillère, c’était ça aussi !!!

La soirée tire à sa fin  🙁

En lire plus
Du Rififi au SAM
Déc26

Du Rififi au SAM

Dîner surprise au Bistro SAM

Il aura fallu que je me fasse inviter, pour enfin pousser les portes tournantes du Château Frontenac et m’attabler dans un des restaurants de l’illustre maison, à savoir ce jour, le Bistro Évolutif Le Sam.

 

bistro le sam

Je ne veux pas être langue de vipère, mais l’adjectif Évolutif  tient à mes yeux du pur branding, ce qui n’ôte par ailleurs rien à la qualité du Bistro SAM et de ce qu’on y sert. Passons …

Mon amie Florence, qui tenait à faire de belles photos, s’était annoncée et nous avait obtenu une table en terrasse en face du fleuve. Photographe, elle touche aussi à la vidéo et se débrouille plutôt bien pour une débutante qu’elle prétend être. La preuve :

 

 

Sitôt les portes passées, nous nous retrouvons dans une ambiance feutrée d’un autre âge. Il faut parcourir toute la galerie marchande pour rejoindre le bistro SAM qui se trouve juste au-dessus de la terrasse Dufferin. Acheteur compulsif, laissez votre carte de crédit à la maison. Les enseignes présentes ne se retrouvent pas chez Walmart. Mais le lèche vitrine n’a jamais fait de mal à personne.

 Nous voilà enfin installés à une table-banquette (dont j’aurai le plus grand mal à m’extirper 😉  ) face au fleuve. La vue est vraiment magnifique, même si le soleil n’est pas au rendez-vous.

 

Nous optons pour un dîner à la carte. Florence choisira un tartare de bison en entrée et moi, un crabe cake. Les deux assiettes sont joliment présentées, l’assaisonnement du tartare parfait et le crabe cake moelleux à souhait, mais un peu fade à mon goût. J’aurais volontiers rajouter un peu de coriandre fraiche dans la pâte.

 

 

Pour suivre nous choisissons de nous partager une côte de veau, servie avec une purée de pommes de terre, une sauce aux champignons et quelques légumes. Il s’agit bien d’un plat pour deux, mais je crois qu’à bien y penser, la prochaine fois, nous en prendrons chacun une … 🙂  Nous avons aimé, beaucoup aimé. La preuve par l’os !

 

 

Florence n’était guère décidée à prendre un dessert, mais ayant vu qu’il y avait du clafoutis à la carte, nous avons commencé à parler de ces desserts à base d’oeufs, flan parisien, far breton, que nous apprécions tous deux. Du coup. nous décidons de partager le clafoutis aux bleuets du Bistro Sam.

 

Le clafoutis aux bleuets

Le clafoutis aux bleuets

 

Très belle assiette, crumble, pacanes, glace … Mais en fait de clafoutis, nous avons trouvé une pseudo crème brûlée. C’est sans doute une interprétation évolutive de ce classique. Nous avons apprécié mais nous étions un peu déçus. 🙁

Inutile de bouder notre plaisir. Nous avons été bien reçus, bien servis et malgré quelques petites réserves, nos assiettes étaient belles et bonnes.

Le détail de la carte, par ICI.

Bistro Évolutif   Le Sam

Fairmont Le Château Frontenac
1, rue des Carrières
Québec (Québec)  G1R 4P5

Tél. 418  692 3861

 

En lire plus
Diners au Café du Monde
Mar21

Diners au Café du Monde

Diners au Café du Monde

Web à Québec

Cette semaine j’ai eu le grand plaisir de participer à un bel événement, organisé par Québec Numérique, le WAQ. Web à Québec ! Près de 8oo participants, d’innombrables conférenciers et une organisation très bien huilée. Et tout cela se passait au terminal des croisières … Les sujets abordés furent excessivement variés et je reviendrai dans un post spécial pour relater mon expérience. Bien que le Café Babylone eut été chargé d’assurer la partie «bouffe» , je ne résistai pas à la tentation de franchir une simple porte de séparation pour aller profiter du bon accueil et de la bonne cuisine du Café du Monde. Pour ceux qui l’ignorent, j’ai travaillé un certain temps pour le groupe Restos-Plaisirs et plus particulièrement une année au Café du Monde. C’était donc un peu comme si j’allais dîner en « famille ». Et j’ai effectivement reçu un accueil des plus chaleureux de la part de mes anciens collègues.

Trois jours durant, au fil de trois diners au Café du Monde, ce fut ma cantine et je dois admettre que j’y aurais facilement pris goût!

Trois très belles journées, où la satisfaction de suivre des conférences tout à fait enrichissantes le disputait à la joie de mes pause diners au Café du Monde.

Le Café du Monde

TERMINAL DE CROISIÈRE        84, Dalhousie, Québec (Québec)     

Tél: 418.692.4455

En lire plus
Rififi au Q de Sac
Fév15

Rififi au Q de Sac

Alors que le froid sibérien de ces derniers jours maintenait, clos dans leur logis,  nos amis Titam & Ménilmontant, c’est un nouveau «carré d’as» qui mit au banc d’essai la cuisine du Q de Sac , récemment ouvert. Nous étions confiants, car la cuisine est aux mains de deux ex de la Crémaillère.

Ambiance chalet tout à fait réussie, téléviseurs un peu partout, musique pas trop assourdissante, une première bonne impression. On se sent bien. Très bien.

La carte est tout à fait variée et apte à satisfaire les appétits les plus divers. J’évoquerai trois des plats qui m’ont particulièrement plu :

  • Mes pappardelles servies très chaudes avec une sauce absolument excellente, à base d’un fond de veau maison …
  • Le tartare de boeuf, sortant de l’ordinaire, bien relevé et avec le croquant de l’oignon, entre autres …
  • Le pâté chinois avec sa joue de boeuf effilochée …

Une très belle soirée, avec du personnel de salle très aimable et la visite amicale du chef. C’est toujours agréable.

Q-De-Sac Resto-Pub

10 Rue du Cul de Sac, Québec, QC G1K 4E8     Tél: (418) 692-4862

 

 

En lire plus
Rififi de fête à l’Échaudé
Déc29

Rififi de fête à l’Échaudé

C’était non seulement un Rififi de fête, mais celui de MA fête. Et nous sommes revenus à L’Échaudé, dont nous savions qu’il saurait nous satisfaire. A défaut d’être entouré de ma famille, des amis proches étaient là, ainsi que par l’esprit, tous ceux qui avaient bien voulu me manisfester leur sympathie par l’intermédiaire des média-sociaux. Pour compléter mon plaisir, Wilson, qui avait pris ma réservation et qui ne devait pas être là ce soir, était tout de même présent. Il a su apporter au service cette touche qui n’appartient qu’à lui. Merci cher ami. Merci aussi à Camille, notre charmante serveuse, à qui notre jeu de chaises musicales en fin de repas, a causé bien du tourment ,quand fut venu le temps des additions !

Après les apéritifs – je me suis régalé d’un  » rafraichissant « , cocktail à base de rhum et de triple sec – nous passons commande. Quel plaisir d’avoir à faire à une carte simple, ni trop longue, ni trop courte et suffisamment diversifiée malgré tout. Je choisis quant à moi un chèvre chaud en entrée. Garni de tomates confites et sur un croûton moelleux, j’apprécie. Il sera suivi d’une belle pièce de viande. Parmi les autres entrées, je tiens à signaler la cassolette d’abats de lapin qui avait tout du « civet », un délice aussi. Si mon plantureux steak « faisait la job », le tartare était également de premier ordre, ainsi que les magrets avec leur excellentissime sauce au cari.


Les Desserts


 L’éclair, d’après Michel était bien croustillant … Ma panna cotta aurait pu être moins ferme.  Les filles ne sont pas arrivées au bout de leur assiette gourmande.


Les Cadeaux

 Le bouquet de la soirée furent les petits présents que mes amis m’avaient apportés … Sans concertation !

Deux bouteilles de Suze

Deux bouteilles de Suze

Au moins j’aurai du stock pour les mois à venir !


 

Mon addition ce soir : 100$ taxes et tips inclus

Seul inconvénient, quand le restaurant est complet, la salle est bruyante …

Restaurant L’Échaudé

73, rue Sault-au-Matelot ,Vieux-Port, Québec, Qc  G1K 3Y9   Tél. 418.692.1299

En lire plus
Rififi de Noël au Lapin Sauté
Déc26

Rififi de Noël au Lapin Sauté

Apéro at home

Apéro at home

Nous avions choisi, de longue date, de venir réveillonner au Lapin Sauté en cette veille de Noël. Quel dommage de ne pas avoir eu un Noël « blanc » comme par les années passées. Le Petit Champlain sous une pluie battante, c’est plutôt St-Malo.

Nous nous installons dans la petite salle à manger du Lapin Sauté. ( 30 couverts ) accueillis par Félix – ex-duchesse– que nous connaissons un peu.

Petit regret, pas de suggestions « spéciales fêtes », il faudra se contenter de la carte régulière. Voici ce qui se trouvera sur la table:

 

  • Riopelle de l’île-aux-Grues fondant, canneberges pochées au Cassis Monna et Filles de l’Ile d’Orléans   8$
  • Tourte feuilletée de lapin aux champignons et chutney de fruits     22$
  • Salade tiède de carottes nantaises et betteraves rôties, feta de chèvre et noix de Grenoble    8$
  • tout Lapin -tout Canard, Cuisse de lapin (1), cuisse de canard (1) confites, rillettes de lapin maison, foie gras de canard au torchon, saucisse de canard, magret de canard fumé, confit d’oignons et de carottes,fromage la Sauvagine, pain au levain et noix, pain rustique, salade verte et cornichons       65$
  • Pétoncles et flanc de porc braisé, sauce érable et bacon     26$
  • Bavette de bœuf AA, oignons verts et vin blanc    25$
  • Crème brûlée à l’érable   7$
  • Tarte pom’sucre   8$ (une belle portion ici, mais pas du tout photogénique)
  • Moelleux au chocolat, caramel de Boréale noire et shooter de Boréale noire    8$

 

Pour être venu un certain nombre de fois par le passé au Lapin Sauté, nous avions été habitués au  » WOW  » de chaque assiette et c’est ce qui faisait de ce restaurant une de nos références. Mais ce soir, déception, pas de  » WOW « .  Des assiettes plutôt ordinaires, manquant de ce grain de folie que nous avions connus.

Heureusement nous avons eu un excellent service, ce qui a contribué à faire de notre soirée une bonne soirée.

La gang à table

La gang à table

  • Trop de salade, pourquoi pas des légumes en garniture ?
  • Un manque d’originalité dans le dressage des assiettes.
  • Des desserts qui manquaient de générosité. Mais où est donc passée la crème fouettée ?
Mon addition ce soir, 55$ taxes et tip inclus, ainsi qu’un verre de vin !

 

Et un petit clin d’oeil à la saison d’été 2010 …

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Le Lapin Sauté

52 Rue du Petit Champlain, Québec, QC G1K 4H4    Téléphone :(418) 692-5325

 

 

En lire plus
Café Buade en trio
Nov20

Café Buade en trio

Nous avions prévu de souper au Chic Shack. Mais malheureusement nous avons trouvé portes closes à notre arrivée. Il n’était pourtant que 18h15 et la maison  annonce « Ouvert 7/7 de 11h à 21h » …

Sans doute aurions nous du opter pour la soirée Beaujolais du Renard et la Chouette ! Comme nous étions stationnés devant le Café Buade, nous n’avons pas cherché plus loin.

Le Café Buade – le plus vieux restaurant de Québec parait-il – est une sorte de gros « dinner » à l’Américaine. La carte a de quoi réjouir les touristes de tout acabit. Les banquettes sont charmantes, mais pour les gros gabarit comme moi … Pas forcément la joie.

Je choisis une petite salade césar pour commencer – mes compagnes une soupe à l’oignon et le potage du jour aux carottes. Seule cette dernière semble vraiment satisfaisante. Je poursuis avec une poutine et les filles choisissent en choeur le burger à l’effiloché de canard. Ma poutine est tout à fait correcte – avec une bonne sauce maison – et les burgers sont également très savoureux.

Le service est « a minima » et bien sûr notre accent nous fait une fois de plus passer pour des touristes qui ne savent pas comment « tiper » correctement.

Notre dernier passage dans cet établissement remontait à 2007 je pense … Est-ce que nous attendrons 2021 pour revenir ? Pas nécessairement. Pour un repas « vite fait « , le Café Buade remplit son office.

Mon addition ce soir : 35 $ taxes et tip inclus

Café Buade

31 Rue De Buade, Québec, G1R 4A2      Téléphone :(418) 692-3909

 

En lire plus
Rififi au Patriarche
Nov15

Rififi au Patriarche

Nous avions prévu il y a longtemps de venir découvrir cette table, mais il faut reconnaitre que le menu « Mois Diamants » à 50$ a été incitatif.

Le Patriarche , sans doute la première table réellement gastronomique à laquelle je m’assois à Québec. J’ai pourtant mis dans la même catégorie d’autres restaurants visités par la gang du Rififi – des restaurants où on mange vraiment très bien – mais ici, au Patriarche, dès que l’on pose la main sur la poignée de la porte d’entrée, on sait qu’on entre dans un autre monde. La salle du rez-de-chaussée est petite, très chaleureuse avec ses murs de pierre, son foyer et ses boiseries. De belles oeuvres d’art et une musique discrète viennent compléter ce sentiment de bien-être. Les tables sont larges et les chaises confortables. Le cadre de base d’une table gastronomique.

Arrivés les premiers nous prenons un apéritif, deux kirs, avec ce fameux cassis de l’île d’Orléans. Et c’est assez rare pour le signaler, nos kirs sont bien rouges et fleurent bon le cassis. (Note pour les serveurs qui ne l’ont pas encore compris, pour réussir un bon kir, Il faut verser le cassis en premier …)

La carte des vins est exceptionnellement bien fournie, mais heureusement propose des « demi-formats », où Mô et moi choisissons un médoc. Le lapin proposé au menu emporte tous les suffrages ! Premier service, une mise en bouche présentant une variation sur rillettes de sanglier. Délicat et subtil.  Second service, le potage. L’assiette arrive avec son espuma, puis la serveuse vient servir le potage (une délicieuse crème de navets ce soir là). Vient ensuite le plat. Et c’est mon WOW de la soirée. Une cuisse de lapin braisée, charnue, tendre, couchée sur un feu d’artifice de saveurs. Un must !

Vint enfin, déjà, le dessert. Je n’ai pas compris pourquoi il avait été baptisé « pain perdu ». Assiette de dégustation eut été plus judicieux. En effet, une multitude de petites surprises sucrées nous étaient proposées. 

La morale de la soirée, c’est qu’après ce menu, on a très envie de revenir pour découvrir la carte … Affaire à suivre.


 Mon addition ce soir : 112,50 $          taxes et tip inclus

 

Le petit moins du jour:

Nous aurions tellement aimé nous voir offrir ces délicieux petits pains tout au long de la soirée …

Peut-être le site internet du Patriarche mériterait -t-il un coup de rafraichissement?

Restaurant Le Patriarche

17, RUE SAINT-STANISLAS, QUÉBEC   G1R 4G7        Tél.  418 692-5488

 

 

 

En lire plus
Rififi au Café du Monde
Nov01

Rififi au Café du Monde

C’est donc au Café du Monde que nous sommes venus Rififier ce vendredi soir. Bien qu’étant venu à de nombreuses occasions bruncher ou dîner dans la place, c’était une première pour un souper. Par chance (…) nous avons été installés dans la terrasse d’hiver donnant sur le fleuve.

J’ai eu le plaisir de retrouver un certain nombre de personnes avec qui je travaillais il y a quelques années. Dont Christelle qui fut notre serveuse tout au long de la soirée. Après avoir examiner en tous sens les différentes cartes …

 

 

Et après avoir commandé nos apéritifs, nous finîmes par chacun trouver notre bonheur. J’étais parti pour du poisson, et j’ai fait la totale. Un panaché d’huitres en guise d’entrée, une dorade pour suivre et LA crème brûlée du Café.

 

 

Comme c’est l’habitude dans les brasseries, la carte est très fournie et il faudrait plus d’une visite pour en faire le tour. Nous étions tous satisfaits de nos plats – Mô m’a simplement fait remarquer que le bouillon de sa bouilllabaisse aurait pû être un peu plus chaud – et pour finir nous avons fort apprécié l’excellente liqueur de poire qu’est venue nous offrir Christelle en fin de repas.

 

Le Café du Monde

TERMINAL DE CROISIÈRE        84, Dalhousie, Québec (Québec)     

Tél: 418.692.4455

 

 

En lire plus
Retour au Tournebroche
Nov01

Retour au Tournebroche

Le Tournebroche

Il y a quelques jours, dans ma cuisine des Capucins, je recevais un appel de Tania-Kim Milot, qui m’appelait de la part du Tournebroche, pour m’inviter à une soirée découverte, organisée pour une poignée de foodies. Mon récent post y était sans doute pour quelque chose. Quoiqu’il en soit, j’ai apprécié.

Nous fûmes reçus dans le salon de L’Hôtel du Vieux Québec par Guy Collin, notre hôte. Peu habitué à ce genre de soirée, je dois reconnaitre m’être senti un peu intimidé, bien que quelques visages me fussent familiers. Étaient notamment présents deux fournisseurs  de la maison, Anthony « Fou du Bio » et ses produits – farine, sirop d’érable et charcuterie, France & Vincent de la « Vinaigrerie Cass Isle d’Orléans » et bien sûr, leurs vinaigres et autres produits dérivés du Cassis. Avant même qu’ils n’aient commencé leur démonstration, j’avais déjà goûté à tout. Gourmand que je suis.

  Nous avons été également conviés à passer un moment dans la cuisine de production, où Déborah, la gentille pâtissière Ch’ti, oeuvre, à côté des énormes marmites où mijotent les fonds.  Elle a proposé à l’assistance une démonstration portant sur la fabrication de crèmes brûlées au bacon.

Et nous finîmes par nous installer à table. Le vin – rouge ou blanc – continuant à couler à flot, nous commençâmes par un Pic Assiette. Je suis toujours assez réticent avec le concept de plat destructuré , mais là, je dois admettre que j’ai préféré cette poutine, à d’autres … Pommes de terre, cubes de fromage, cubes de gésiers de canard et mon coup de coeur pour la mousse de foie de volaille. Voilà une entrée que j’aurais fort bien conjuguée en plat de résistance !

Bien sûr, c’est un quart de volaille qui fit la suite de notre repas. Peau croustillante, chair moelleuse. C’est au point, sans aucun doute. La sauce d’accompagnement avait un peu évoluée – s’adoucissant – depuis ma dernière visite. Malgré cela, tout le monde n’était pas d’accord à ma table à son sujet. laissons la cuisine continuer son travail de recherche.

Et c’est par la fameuse crème brulée au bacon que nous achevâmes notre repas. Là aussi, je suis plutôt un classique, dédaignant d’ordinaire les variations de ce grand classique depuis plus de 20 ans. J’ai été bluffé. J’ai retrouvé l’exquis moelleux d’une crème brûlée « ordinaire », relevé simplement d’un fumet de bacon. Bacon qui a simplement infusé dans la crème chaude. Très beau résultat.

Ça a été une très belle expérience pour moi, tout d’abord de faire la connaissance de Guy Collin – et de ses deux fournisseurs que je ne manquerai pas de visiter – mais aussi de pouvoir échanger avec quelques représentants de la communauté des foodies de Québec.

 

A noter que le PATRIARCHE, eh oui, l’autre casquette de Guy, propose une table d’hôte 4 service à 50$ pendant le mois de novembre. Une aubaine que la petite gang du Rififi ne manquera pas de saisir. Affaire à suivre.

patriarche

 

Le Tournebroche

1190 Rue Saint-Jean  Québec, QC   G1R 1S6     Tél.  418-692-5524

A lire aussi, sur le même sujet …. HUNGRY RACHEL , SYLVIE ISABELLE , HARNOIS À LA CARTE & TRANCHE DE PAIN 

 

En lire plus
");pageTracker._trackPageview();
%d blogueurs aiment cette page :